Début des ventes de légumes sur le marché bio de la place du Jura

Publié le 4 Août 2014

3320130514MontagesmarchbioTarragnoz1.JPG

 

C'est à TARRAGNOZ, sur la place du Jura, que se déroule le seul et unique marché du soir à Besançon entre 17 à 20h.

 

Mais ce marché n'est pas seulement unique pour cela, il est essentiellement constitué de petits producteurs, labéllisés AB et travaillant dans un rayon de 40 km autour de Besançon.


On vient y chercher son vin, ses légumes, son pain, sa viande, son miel, ses confitures, pestos et tisanes, ses plats préparés, son fromage frais de chèvre ou de vache, ses oeufs, .... Bref, on vient y faire ses courses de début de semaine.

 

Toute l'équipe de l'association du bitume et des plumes, sont régulièrement là, (sous condition de joli temps) pour mettre un peu d'animation dans ce moment. Interventions musicales ou théatrales, tables et chaises pour se  parler, boire un verre, pour regarder l'émulsion de la foule.

Il y a aussi Nat, qui a entrepris avec l'aide de toutes les bonnes volontés, de recouvrir les troncs d'arbre et le mobilier urbain avec du tricot....

 

Le fait est que l'on peut tâter, le soir venu, cette ambiance tranquille de marché, venir chercher quelques bons produits et boire un verre sur la place.

 

De plus, la Place du jura offre à tous chaque semaine la possibilité de se retrouver à l’issue du marché et de dîner sur place :

- le resto « Le Jardin d’Hubert » propose un plat spécial ce soir là

-« Le Dragon d’or », (cuisine vietnamienne) est ouvert.

-« Le Bar du jura » accepte qu’on casse la croûte (pain et fromage) sur la terrasse.

-"Le Pizz’ Bar" propose des pizzas apéro à partager entre amis et par amitié accepte aussi les casse-croûtes sur sa terrasse ensoleillée.

 

Pendant l'été, la fréquentation du marché est en berne, alors que les maraichers croulent sous une production intense.... n'hésitez pas à faire circuler pour que des initiatives comme celles ci puissent garder leur cap.

 

A très bientot sur la stand

Rédigé par Fibule

Repost 0
Commenter cet article